Les Rhinocéros noirs sont de retour au Rwanda

Par Admin 2017-05-02 11:38:28

Grâce au partenariat entre l’Office Rwandais de Développement, RDB,l’organisation « African Parks », et la Fondation Howard G.Buffet, les rhinocéros noir viennent d’être réintroduits dans le Parc National de l’Akagera dix ans après la disparition de cette espèce du Rwanda suite au braconnage.

Après les lions, ce sont les rhinocéros qui viennent au Rwanda en provenance de l'Afrique du Sud

Vingt rhinocéros noirs seront réintroduits dans le Parc National de l’Akagera en provenance d’Afrique du Sud durant les deux premières semaines du mois de mai 2017, et cette activité permettra non seulement de promouvoir la restauration des espèces dans le pays, mais aussi de contribuer à booster le secteur du tourisme qui, par ailleurs, compte parmi ceux qui procurent au pays suffisamment de devises.

Pour l’année 2016 uniquement, ce secteur a fait une entrée de 404 millions des dollars américains.

D’après les informations fournies par l’Office Rwandais de Développement, dans les années 1970 , 50 rhinocéros noirs vivaient dans le Parc de l’Akagera , mais ont progressivement disparu suite à un braconnage à grande échelle et la dernière parution d’un rhinocéros dans ce parc date de 2007.

Depuis 2010, le Parc National de l’Akagera a connu de considérables transformations grâce à sa prise en charge par l’organisation African Parks qui travaille en partenariat avec RDB.
Actuellement, la securité est assurée aussi bien pour les espèces animales que pour les populations locales grâce à la construction d’une clôture séparant le parc des villages voisins.

Selon Peter Fearnhead , PDG d’African Parks, "les Rhinos sont l’un des grands symboles de l’Afrique, mais ils sont gravement menacés et sont en voie de disparition dans de nombreux endroits à travers le continent en raison du commerce lucratif mais illégal de leur corne ».

Fearnhead ajoute que "le retour du rhinocéros dans ce pays témoigne toutefois de l’engagement extraordinaire du Rwanda en matière de conservation, et constitue une autre étape importante dans la restauration de la biodiversité d’Akagera".

Des mesures de sécurité ont été mises en œuvre spécifiquement pour assurer la sécurité et le bien-être des rhinocéros une fois dans le parc.

Cela comprend une équipe de suivi spécialement formée pour la protection des rhinocéros, une unité canine anti-braconnage, et le déploiement d’un hélicoptère pour une surveillance aérienne en cas de nécessité.
Ce processus destiné à améliorer la sécurité du parc sera rendu possible grâce au financement fourni par la Fondation Howard G. Buffett.

Pour sa part, Akamanzi Clare, Directrice Générale de l’Office Rwandais de Développement a déclaré, « le retour des rhinocéros au Parc national de l’Akagera ouvre un nouveau chapitre dans notre parcours de conservation de la nature, et nous sommes reconnaissants envers tous nos partenaires qui ont contribué à cette réussite. Nous sommes prêts à les accueillir et à assurer leur sécurité au profit de notre industrie du tourisme et de la communauté en général ».

Howard G. Buffet , Président Directeur Général de la Fondation Howard G. Buffett a déclaré , « cela fait plusieurs années que nous menons une lutte difficile pour la protection des rhinocéros contre le braconnage dans d’autres pays d’Afrique, mais j’ai pris un engagement auprès du Président Kagamé pour soutenir leur réintroduction Rwanda parce que je savais bien que ce pays les protégerait ».

Et Buffet d’ajouter, "aujourd’hui marque un nouveau jalon dans le leadership émergent du Rwanda sur le continent en matière de conservation, d’écotourisme et, surtout, de bonne gouvernance".
A ce jour, de moins 5000 rhinocéros sont recensés à travers le monde avec plus ou moins 1000 de la même espèce que ceux réintroduits aujourd’hui au Rwanda et qu’on appelle communément « Rhinocéros noirs de l’Est ».

Jean Louis KAGAHE

image

3 Comments

Join the Conversation