L’équivoque sur le mea culpa du Vatican a été levée

Par Admin 2017-04-04 17:07:26

Lors de la visite au Vatican du Président Paul Kagamé sur invitation du Pape François le 20 mars dernier, les deux personnalités se sont entretenues sur les relations entre le gouvernement rwandais et l’Eglise catholique, et à la même occasion le souverain pontife a présenté ses excuses au nom de ladite église pour les fautes commises au cours du génocide des tutsis en 1994. Ces excuses ont été bien accueillies par le Président Kagamé au nom du peuple rwandais.

Louise Mushikiwabo, Ministre rwandaise des Affaires Etrangeres (photo- James N.)

Alors que d’aucuns s’interrogent encore sur les excuses qu’a présentées le Pape François au Président Kagamé pour l’implication de l’Eglise catholique dans le génocide qui a emporté la vie à plus d’un million des tutsis en 1994, la Ministre des Affaires Etrangères Louise Mushikiwabo a levé l’équivoque lors d’une conférence de presse ce mardi.

Selon Mushikiwabo, « il ya plusieurs façons de demander pardon. Le Pape a choisi d’inviter le Président du Rwanda , Paul Kagamé, pour qu’ils s’entretiennent, et cela parce que le pape a conscience de la teneur du génocide perpétré contre les tutsis. ».
Elle a ajouté que « ceux qui ne croient pas encore aux excuses du Pape devraient savoir que ce dernier n’irait pas demander pardon auprès de chaque famille rwandaise ».

« En plus, les échanges qu’ont tenus les deux personnalités ont été fructueuses et sont de nature à améliorer les relations entre le Rwanda et l’Eglise catholique » a-t-elle précisé.

En contrepartie de l’invitation du Pape François à laquelle il venait de répondre, le Président Kagamé en a profité pour l’inviter au Rwanda dans les jours à venir, a déclaré Mushikiwabo à la presse.

La dernière visite d’un souverain pontife au Rwanda remonte en 1990 par le passage de Sa Sainteté Jean Paul II, aujourd’hui Saint Jean Paul II, qui a séjourné au pays du 7 au 9 septembre 1990.

Jean Louis KAGAHE

image

3 Comments

Join the Conversation